Urbanisme et habitat

« Après l’abaissement des hauteurs et la préservation des espaces verts avec le nouveau PLU de 2015, nous irons désormais plus loin encore pour mieux vivre dans notre ville. »

Le nombre de chantiers sera bien moindre dans les prochaines années et un nouveau Plan Local d’Urbanisme (PLU) sera élaboré avec les habitants :

 

  • Renforcer la place de la Nature en ville
    – En 2015, le nouveau PLU avait fait passer l’exigence de pleine terre sur chaque parcelle de 10% à 40%. Nous augmenterons cette exigence à 50%.
    Le niveau d’exigence sur les espaces verts à fournir sera augmenté : conception par un paysagiste et implantation d’arbres adultes
    Récupérateur d’eau et composteur dans chaque nouvelle construction et inciter à la création d’espaces potagers collectifs ou dédiés à la permaculture
    En complément de la végétalisation des toits, avancer vers la végétalisation verticale 
  • Renforcer l’exigence dans les matériaux et les modes de construction
    – Exiger une part d’éco-matériaux et de matériaux bio-sourcés
    – En complément du PLU, renforcement des mesures de lutte et de sanction contre les pollutions liées aux chantiers (pollution sonore, salissures des espaces publics, …)
    – Les exigences en terme d’isolation et d’économies d’énergies seront renforcées (Conciergerie numérique, construction à énergie positive et raccordement à la géothermie…)
  • Une meilleure insertion dans le tissu urbain
    – Imposer un retrait par rapport à la limite séparative de la voirie pour les immeubles : cela permettra une végétalisation en front de rue pour une amélioration du cadre de vie
    – Renforcement de la préservation du tissu pavillonnaire en adaptant mieux le prochain PLU à certaines situations spécifiques
    – Poursuite de la logique de concertation étendue des riverains pour chaque projet