Des finances assainies !

« La bonne gestion financière c’est plus de services et d’équipements publics dans notre ville ! »

Une dette assainie : nous avons renégocié l’ensemble des emprunts toxiques contractés par le passé

Une gestion budgétaire exemplaire qui dégage de nouvelles marges de manœuvres pour financer le service public

Depuis 2014, les taux communaux de fiscalité n’ont pas augmenté !

Si votre imposition locale a augmenté, c’est uniquement en raison du choix des autres collectivités, notamment le département, de ne pas appliquer comme nous le choix de la modération fiscale.

C’était notre engagement car nous savons qu’il n’y a pas d’argent public mais uniquement de l’argent que les contribuables confient à la bonne gestion de leurs élus.


Refonte des marchés publics de la Ville : jusqu’à 25% d’économies
et prise en compte de l’emploi local, de l’insertion et de l’environnement

Patrimoine de la Ville : cession des biens inutiles pour financer les nouveaux équipements publics Les «immobilisations» en langage budgétaire (notre patrimoine commun) ont progressé de 100 millions d’euros entre 2014 et 2020.

Projets Urbains Partenariaux (PUP) : au travers de ce dispositif fiscal transparent, les constructions participent au financement des nouveaux équipements publics pour tous